L’anglais indispensable dans les banques à Nice

Si la francophonie et la langue française ont de beaux jours devant elles, l’anglais reste plus que jamais la langue des affaires. A tel point que, même en France, la langue de Shakespeare est requise notamment dans les grands groupes, pour discuter avec les autres entités réparties dans le reste du monde. Mais l’anglais est également de plus en plus apprécié dans les postes en contact direct avec le public, comme les banquiers. A Nice, cela est d’autant plus vrai avec son tourisme, sa proximité immédiate avec l’Italie et la technopôle Sophia-Antipolis.

L’anglais devenu indispensable dans les banques à Nice

Nice est connue pour sa promenade des anglais, sa proximité avec la principauté de Monaco et l’Italie, et pour ses nombreux résidents secondaires étrangers plutôt fortunés. Il n’est plus rare, pour subvenir à leurs besoins quotidiens, que des résidents étrangers, notamment anglais et américains, ouvrent un compte courant à Nice et demande à être compris lorsqu’ils se déplacent en agence.

Pour les banquiers à Nice, l’usage de l’anglais apparaît comme de plus en plus nécessaire pour conquérir – et maintenir – une clientèle fortunée, prête à investir sur des produits financiers. Or, l’usage de l’anglais apparaît ici indispensable pour pouvoir se faire comprendre et vendre, le cas échéant, le produit qui correspond le mieux.

Si l’anglais n’est pas une langue difficile à apprendre, il faut savoir qu’il existe plusieurs variantes : l’anglais technique, l’anglais courant, l’anglais littéraire et l’anglais bancaire (ou des finances). Ce dernier est de plus en plus apprécié chez les banques françaises et les potentiels clients, si bien que la maîtrise de cet anglais permet aux banquiers de trouver de nouveaux débouchés.

Se former à l’anglais bancaire, mode d’emploi

Si l’on peut apprendre l’anglais soit même et perfectionner sa compréhension en faisant une immersion dans un pays anglo-saxon, faire appel à une vraie école de langue et des formateurs natifs permet d’éviter les pièges et d’acquérir les connaissances de base en un temps réduit.

Pour pouvoir comprendre et négocier avec un client en anglais bancaire, notamment avec les américains et les britanniques, plusieurs points sont à prendre en considération, comme :

  • L’acquisition du vocabulaire bancaire
  • La compréhension de l’anglais oral
  • La prononciation de l’anglais
  • La compréhension de l’anglais écrit, tout en pouvant rédiger certains documents élémentaires en anglais.

Notre centre de formation, via une méthodologie éprouvée alternant acquisition de connaissance, exercices écrits et entretiens à l’oral, permet aux personnes adultes et actives de perfectionner leur anglais, afin de mieux converser avec les futurs clients. L’anglais est devenu indispensable dans de nombreux corps de métier, donc la banque, et sa maîtrise permet aux employés des évolutions de carrière intéressantes, comme le management.

Apprendre l’anglais à Nice

Développez vos compétences,  votre CV.