Réussir sa vente immobilière en anglais

Si vous souhaitez réussir dans la vente immobilière en anglais, il vous faudra apprendre le vocabulaire dédié en plus des notions de base nécessaires. Étant un secteur prisé, l’immobilier demande une rigueur dans la compréhension de la langue. En fonction de votre poste, vous pourriez en effet avoir à employer des termes techniques propres au métier. Apprenez donc les expressions anglaises en immobilier pour faire bonne impression auprès de vos futurs clients étrangers !

Les professionnels immobiliers

Pour réussir votre vente immobilière, il vous faut connaître les acteurs qui pourraient entrer en jeu dans ce contrat. Le secteur de l’immobilier recouvre un ensemble de professions. Parmi les intervenants vous trouverez notamment l’agent immobilier (real estate agent), ou bien encore le promoteur immobilier (real estate promoter). Les clients pourront alors être soit propriétaire (owner), soit locataire (tenant) du bien immobilier. Vous entendrez aussi parler du bailleur qui est appelé « lessor ».

Le syndic de copropriété aura pour rôle d’exécuter le règlement de copropriété et d’administrer un immeuble. Parmi les spécialistes, vous trouverez notamment l’expert immobilier. Il aura pour objectif principal d’évaluer le bien immobilier. Le spécialiste en viagers (life capital) facilite la vente d’un bien immobilier viager. Le spécialiste en location de vacances (rental) va, comme son nom l’indique, se concentrer davantage sur les locations de vacances. L’administrateur de biens est enfin un spécialiste du droit immobilier, lui permettant de gérer des biens locatifs. Autres spécialistes : l’aménageur de biens et le marchand de biens (property leaders). Enfin, vous avez des acteurs immobiliers de terrain et qui interviennent davantage auprès des clients : le diagnostiqueur immobilier (Real estate diagnostic), le conseil immobilier d’entreprise, le mandataire en fonds de commerce.

La présentation des lieux

La présentation des lieux est une étape connue pour l’agent immobilier. Celui-ci doit présenter un local, un appartement, une maison, ou tout autre immobilier, au potentiel acquéreur avant sa vente. Pour ce faire, il doit évoquer des termes spécifiques. Il peut s’agir de présenter une pièce, le fonctionnement d’un appareil, la qualité du bâti…

Lors de la visite des locaux, le professionnel immobilier pourra utiliser le vocabulaire suivant : rental (location), accomodation (logement), apartment (appartement), building (bâtiment), co-ownership (copropriété), home (domicile), bedroom (chambre), kitchen (cuisine), bathroom (salle de bain), lunchroom (salle à manger). Pour présenter la superficie, le négociateur immobilier pourra notamment utiliser le terme « surface area ». Il s’agit de mettre en condition le client, qui comprendra alors plus facilement la visite des locaux.

Les négociations

À l’étape des négociations, le professionnel de l’immobilier doit employer un langage adéquat. Il doit non seulement respecter les consignes afférant à chaque vente, mais il doit aussi adapter l’offre aux critères du futur acquéreur. Le vocabulaire devra donc s’adapter à ces deux types d’interaction. Pour un négociateur, le vocabulaire à utiliser est subtil, puisqu’il doit s’adresser à son client avec précision. Les détails de l’accord sont essentiels pour une juste collaboration. Cela évite notamment des erreurs pouvant mener aux contentieux. Parmi ces termes, vous trouverez notamment le suivant : « agreement » qui signifie « accord ». L’état des lieux est par ailleurs une étape indispensable « inventory ». Si vous souhaitez signer, faire signer une caution, vous direz « deposit/guarantee ». À la fin des négociations, le terme officiel à utiliser sera : « real and approved ».

Les transactions

Établir une transaction est une action qui se veut méticuleuse. En effet, les contrats engagent et doivent donc faire l’objet de la plus grande attention. Pour ce qui est de la vente immobilière, il faudra veiller à certains détails comme : le bien immobilier, le prix d’achat, les modalités de prêt, etc. En termes de vocabulaire, les expressions sont diverses. Pour effectuer la visite d’une maison, vous utiliserez notamment l’expression suivante « to go over/to view a house ». Si l’acquéreur est sur le point d’emménager, vous direz « to move in ». Si au contraire il déménage, « to move out ». L’agent immobilier peut aussi informer sur la nécessité de rénover le bien immobilier : « to renovate ». Sur le contrat, il ne sera pas étonnant de trouver le terme « to sale » pour « vendre ». Enfin, il faudra inviter l’acheteur à signer le contrat à l’issue de la vente : « to sign a contract ».

Voici un vocabulaire en anglais spécifique à la vente immobilière. Il pourra vous accompagner dans vos transactions. Il sera aussi utile lors de vos échanges avec des professionnels de l’immobilier.