Quel niveau d’anglais pour partir vivre au Canada ?

Vivre au Canada, que ce soit pour poursuivre des études ou pour vous engager dans une carrière professionnelle vous attire ? Votre motivation est totale. Vous savez que les opportunités sont nombreuses sur ce continent. Seule ombre au tableau, votre niveau d’anglais ! Si la langue de Shakespeare ne vous est pas suffisamment familière, est-ce que cela peut décourager votre projet ? Voyons ensemble ce que vous devez maîtriser pour envisager de vous installer dans un « home sweet home » accueillant.

Le Canada, un pays où l’accueil est important

Avec une population d’environ 38 millions d’habitants sur un territoire grand comme 20 fois la France, et le second après la Russie, la demande en nouveaux arrivants est toujours importante. Ce pays est véritablement immense et compte 10 provinces avec des caractéristiques propres. Elles sont donc indépendantes entre elles. Chaque territoire a des besoins en main-d’œuvre variables en fonction de son économie, mais dans l’ensemble le Canada recrute dans de nombreux secteurs, que ce soit pour des emplois spécialisés ou non. Ainsi, plus de 400 000 emplois étaient à pourvoir en 2019, ce qui est une opportunité quand on compare cette situation avec le taux de chômage existant en France.

Un niveau de vie qui fait rêver

Il faut ajouter à ce tableau prometteur que les salaires sont à l’aune du pays, à savoir élevés par rapport à la moyenne en Europe. Il faut savoir que le revenu par habitant est le 10e au niveau mondial, ce qui le classe dans les pays où il fait bon travailler. D’autant que trouver un job est souvent facilité par des conditions très favorables pour les Français. En effet, il existe plusieurs types de permis de travail. En revanche, pour obtenir un permis de travail temporaire, il est nécessaire de justifier d’une expérience d’au moins une année dans un travail à temps plein, que ce soit en France ou encore à l’étranger. Pour travailler au Québec où le français est beaucoup plus pratiqué, un certificat d’acceptation est requis. Mais si l’offre d’emploi peut être alléchante, est-ce que vous pouvez pour autant y prétendre ou suivre des cours en université si vous ne pratiquez pas correctement la langue ?

Do you speak a fluent English?

Émigrer au Canada sans avoir au préalable une pratique correcte de l’anglais serait sans doute une aventure vouée à l’échec. En effet, et même si les deux langues officielles sont le français et l’anglais, il n’en reste pas moins que la domination de l’anglais est un fait. Si vous souhaitez suivre un cursus à Montréal qui est une ville absolument adaptée pour un projet universitaire, il faudra que vous soyez en mesure de suivre des cours en anglais. Si vous ne parlez pas et ne comprenez pas l’anglais de manière fluide, vous risquez fort de rester en marge et au final, de ne pas obtenir votre diplôme. Toutes les grandes villes du Canada comportent des campus universitaires de renom. Que ce soit à Toronto, Ottawa ou Sherbrooke, elles sont nombreuses les métropoles canadiennes qui sont attractives. Il faut rappeler que celles-ci sont payantes et veulent être classées parmi les meilleures. Autant dire que la concurrence est rude. Se préparer avant d’intégrer un de ces établissements est un préalable indispensable. Il faut en conséquence faire de l’apprentissage de la langue anglaise une priorité.

Connaître son niveau d’anglais réel

Vos bases vacillent et vous n’arrivez pas à construire une phrase correcte. Si vous ne pouvez plus suivre un film en VO sans avoir sans cesse recours au sous-titrage, il est évident que vous avez besoin de consolider vos acquis. Cela peut être assez rapide si les notions doivent seulement être réactualisées. Néanmoins, si vous avez des oublis plus profonds, il vous faudra reprendre avec pragmatisme pour pouvoir relever le défi et au final devenir un véritable locuteur en anglais. De façon à évaluer avec le maximum d’objectivité votre niveau, il existe le classement CECRL qui est le sigle pour Cadre Européen Commun de Référence pour les Langues. Il référencie 6 niveaux de langue en fonction de critères très précis. Il permet de vous situer par rapport à votre compréhension et à votre capacité de production à l’oral et à l’écrit. Entre le niveau le plus bas avec le A1 jusqu’au plus élevé qui est évalué au C2, de grands écarts existent. Pour vous évaluer, il suffit de passer un test en anglais afin de mieux cerner vos besoins. Les résultats vous permettront de savoir comment déployer vos efforts avec le maximum d’efficacité.

Des certifications qui servent de sésame

De façon à filtrer le mieux possible les demandes des étudiants étrangers qui désirent poursuivre leur cursus au Canada, les universités disposent d’outils. Il s’agit d’examens comme le TOEFL, l’IELTS ou encore le Cambridge qui déterminent votre niveau avec la plus grande objectivité. Pour préparer ces certifications qui vont vous permettre de franchir la première étape de votre étape, il est possible de suivre des cours de mise à niveau, que ce soit en distanciel ou en présentiel. De nombreuses options s’ouvrent à vous pour améliorer votre niveau et pouvoir immigrer au Canada en disposant des meilleurs atouts.

Pour faire en sorte que votre projet d’études ou de travail au Canada puisse se concrétiser, il est indispensable que votre niveau d’anglais corresponde aux exigences des universités ou des employeurs qui recrutent. Des solutions existent et nous vous accompagnons pour réaliser votre rêve dans les meilleures conditions.