Améliorer votre CV en apprenant l’Italien

Apprendre une langue étrangère est l’un des actes les plus intelligents à accomplir pour se vendre sur le marché du travail. La première langue négociée tant bien que mal à l’école s’oublie vite au fil des années sans pratique : c’est bien souvent l’anglais ou l’espagnol, rarement d’autres langues pourtant utiles pour se différencier des concurrents. Vous envisagez de parler l’italien ? Vous avez mille fois raison.

L’Italie, un pays aux multiples atouts

Améliorer votre cv en apprenant l'ItalienPays d’art, de culture, d’histoire, l’Italie est sans aucun doute le plus proche de nous. Par ses frontières, mais aussi par son histoire. La Renaissance en est l’exemple le plus parlant. Quel musicien ne rêve pas d’aller passer une année ou deux dans une des grandes écoles de musique de la péninsule ? Quel peintre ou sculpteur ne vont pas visiter Florence, Milan, Venise, Naples ? Quel jeune sportif ne voudrait pas tenter d’aller jouer au foot à Turin, Rome ou Milan ? Sans parler du rugby ou du vélo (entre autres).

Le tourisme n’est-il pas l’une des activités phares des Italiens ? Ils visitent principalement la France dans laquelle ils ont gardé des contacts depuis des siècles grâce à une immigration importante d’avant-guerre. Parler l’italien est un gage de contact chaleureux lors de vacances dans ce pays à multiples facettes. Quelques mots en italien à la terrasse d’un café et Rome vous accueillera comme un Dieu de l’Olympe.

Une économie florissante dans un grand nombre de domaines

Peu de personnes le savent, mais l’Italie est classée au huitième rang des puissances mondiales. Cela signifie qu’elle est la partenaire financière préférée de nombreux pays dans le monde. Dont la France. L’Italie se classe à la quatrième place de nos clients. Et son troisième fournisseur.

D’ailleurs, en 2016, elle a acheté 3.8 % de plus de biens qu’en 2015. Ce grâce aux ventes de matériels de transport dont le gouvernement italien a fait une priorité nationale. Les entreprises françaises cherchent des profils italophones, car ce pays est notre second fournisseur de biens, après l’Allemagne.

Outre les métiers de l’industrie, les régions frontalières cherchent des personnes qui parlent italien. Principalement dans les secteurs du tourisme, mais également dans l’immobilier. Un grand nombre de pays parlent l’italien de manière officielle comme en Suisse et à Saint Martin. Plus de 25 pays dans le monde partagent cette langue de manière officieuse à cause de leur passé migratoire. Soit environ, 70 millions de personnes passionnées.

Apprenez l’Italien à Nice avec Explora Langues